https://www.sloweare.com/sitemap.xml

Bag Affair : La maroquinerie made in France, végane et compostable

maroquinerie made in France

Bag Affair : La maroquinerie made in France, végane et compostable

maroquinerie made in France

La bagagerie made in France, végane et compostable

maroquinerie made in France




Temps de lecture estimé à 9 minutes

Nous avons échangé avec la fondatrice de Bag Affair, la marque de maroquinerie pour femmes actives. Créée en 2017, la société française basée à Brest allie féminisme, innovation, savoir-faire artisanal et modernité. Labellisée SLOWEARE et Peta Approuved, elle a lancé une nouvelle collection entièrement Made in France.

À 25 jours de la fin de sa campagne de crowdfunding sur Ulule, elle a déjà dépassé son objectif initial !

Inspirante, déterminée et avec la volonté de toujours révolutionner le secteur, Ronja nous en dit un peu plus sur les débuts de l’aventure de Bag Affair, la genèse de leur nouveau matériau breveté, le CORKonLINEN et les ambitions futures de la marque.

Ronja, peux-tu te présenter ?

Je m’appelle Ronja Nielsen, je suis d’origine allemande. Cela fait presque 10 ans que je suis en France. Tout a commencé par un échange Erasmus à Brest, j’ai alors décidé de continuer mes études ici. J’ai presque toujours travaillé dans le secteur du textile : dès l’âge de 17 ans, je me suis lancée dans l’entrepreneuriat et j’ai créé une boutique de vêtements. À l’époque, les marques étaient fortement impactées par la crise de 2008, les revendeurs ne pouvaient plus se permettre de payer leurs précommandes. C’est comme ça que j’ai décidé de racheter les surplus de stock et de les valoriser à prix bradés !

J’ai travaillé plusieurs années en tant que responsable commercial export, ce qui m’a permis de voyager un peu partout lors de salons professionnels et rendez-vous clients. C’est à ce moment-là, après de longs échanges avec mon amie Taiseer, rencontrée lors de mon cursus brestois, que je me suis demandé « comment les femmes font pour se déplacer avec leurs documents et ordinateur ? Pourquoi les femmes sont-elles obligées de voyager avec 3 ou 4 sacs et valises lors de leurs déplacements professionnels alors que les hommes n’ont souvent qu’un sac et une valise ? ».

Comment est né Bag Affair ?

Bag Affair est né pour répondre à un besoin d’outil pratique et élégant pour les femmes d’affaires et les femmes actives. Il y a un manque latent d’offre de maroquinerie adaptée à la vie professionnelle avec un style féminin ; c’est d’autant plus flagrant si l’on cherche ce style de maroquinerie avec des valeurs éco-responsables (transparence, durabilité, éthique).

Les fabricants avec qui nous collaborons ne travaillaient pas sur ce type de produits pour des raisons économiques ou tout simplement parce qu’ils n’y voyaient pas d’intérêt ; les femmes étant moins souvent considérées comme des businesswomen que les hommes comme des businessmen.

Je suis partie d’un raisonnement féministe : les femmes ayant droit aux mêmes avantages et aux mêmes salaires que les hommes, il est donc normal qu’elles aient aussi les mêmes outils ! Et le sac d’affaire en fait partie.

C’est pour cette raison que je me suis dit : « Faisons ça nous même, mais bien ! ».
En effet, le secteur du textile est connu comme étant un vaste terrain d’inégalités, il était indispensable pour moi que les personnes qui travaillent avec Bag Affair soient bien payées, plus que le salaire minimum. Je voulais qu’elles travaillent dans des conditions dans lesquelles j’accepterais de travailler et qu’elles aient accès à une protection sociale fondamentale (une sécurité sociale par exemple).

J’ai donc créé Bag Affair en décembre 2017 avec pour mots d’ordre empowerment et transparence. Toutes nos matières sont choisies méticuleusement. La maroquinerie d’affaires est souvent en cuir. Or, la filière du cuir est très floue, elle est difficilement traçable : les informations sur la teinture, le traitement et les conditions de travail sont très difficiles à obtenir. L’élevage et la transformation des peaux nécessitent énormément d’eau. Le cuir n’était donc pas une ressource adaptée à la philosophie du projet.

Nous nous sommes aussi intéressées aux matières véganes, mais bien que plus écologiques que le cuir, elles contiennent quasiment toujours des dérivés du pétrole (PVC ou de polyuréthane).

95 % des produits végans sont majoritairement composés de matières synthétiques.

Source : Synthetic Leather Market Size, Share & Trends Analysis Report

Notre choix s’est alors porté vers le liège et après de nombreuses recherches pour trouver de bons ateliers et partenaires, nous avons lancé Bag Affair.

Selon toi, en quoi Bag Affair est SLOWEARE ?

Pour moi, le point commun le plus important entre SLOWEARE et Bag Affair, c’est la volonté de regarder l’entièreté de la chaîne de valeurs : il ne suffit pas de dire « mon T-shirt est en coton bio, alors je ferme les yeux sur le fait qu’il est fabriqué par des enfants au Bangladesh ». Si on veut être éthique, il faut avoir un point de vue global : prendre en compte nos impacts sur la planète, les humains et la biodiversité. L’éthique n’est pas un élément individuel, elle doit être présente sur toute la chaîne de valeurs.

Le deuxième point qui nous rassemble, c’est qu’on cherche toujours à faire mieux, à s’améliorer. Chez SLOWEARE et chez Bag Affair, on sait reconnaître ne pas être parfait sur tout, mais on a cette volonté de trouver comment faire pour aller encore un peu plus loin, et ce, dans le bon sens. On cherche avant tout l’amélioration continue et la cohérence de la démarche.

Bien sûr, on partage aussi d’autres valeurs comme le fait de ne pas surexploiter les ressources ou de développer une démarche respectueuse. J’ai choisi d’être labellisée SLOWEARE pour la visibilité mais surtout pour l’échange dans le réseau de marques : j’aime le partage des bonnes pratiques et l’entraide de la communauté.

« On est forcément plus forts ensemble »

Comment est né le projet CORKonLINEN et d’où vient l’inspiration pour le nom ?

Nous avons toujours travaillé avec du liège et du coton bio, mais on s’est dit qu’on pouvait faire mieux. Le coton bio est meilleur que le polyuréthane et autres matières synthétiques, mais on est encore loin de l’idéal.

Il y a quelques années, en visitant des ateliers je me suis posée la question, pourquoi on ne remplace pas le coton par du lin ? L’idée, c’est de se dire qu’on peut avoir du lin en France et ainsi favoriser le commerce et l’emploi local (il est fabriqué à 80% en France !), et ce, même si la filature reste en Pologne. C’est pourquoi Bag Affair a choisi le lin : pour sa culture locale et peu consommatrice de ressources.

C’est ainsi qu’est né le CORKonLINEN, une matière brevetée que nous sommes les seuls à savoir produire. Le nom reflète la simplicité et la transparence dans laquelle nous travaillons puisque ce matériau est composé uniquement de trois éléments : du liège, tranché très finement (Cork en anglais) assemblé avec une colle à base d’eau sur une couche de lin (Linen).

Le liège et le lin sont compostables (ce dernier se décompose en deux semaines et en trois mois pour le liège) et cette colle spéciale permet à nos sacs de ne pas perturber l’environnement dans lequel ils se désagrègent !

Alors oui, vous allez me dire qu’on aurait pu faire ça avant, mais il faut savoir que le lin coûte plus cher que le polyamide ou le coton et que la technique d’assemblage n’est pas aussi facile que je pensais ! Il nous aura fallu quasiment 2 ans pour le mettre au point et trouver le bon équilibre afin d’obtenir le bon rendu (bonne densité, bonne colle, etc.).

Quelles sont les propriétés du lin et du liège ? Pourquoi les avoir assemblés ?

Nous avons adopté le liège dès la création de Bag Affair pour ses propriétés écologiques, antibactériennes, imperméables et sa résistance. Notre liège est portugais et certifié FSC*. Nous travaillons avec d’autres matières comme le coton bio mais je souhaitais créer une matière 100% européenne avec un impact moindre.

Cette plante est très similaire au liège : elle absorbe énormément de CO2, l’eau de pluie suffit pour sa culture, n’est pas source de surconsommation, ni de surexploitation de sols.

Le lin est une matière naturellement hypoallergénique, thermorégulatrice (tient chaud l’hiver et reste frais l’été) et très respirante. En plus de cela, il est très résistant !

Pourquoi avoir choisi de travailler avec des ateliers de réinsertion de personnes en situation de handicap ?

Bag Affair voulait travailler en France, au plus proche, avec des travailleu·r·se·s qui exercent leur savoir-faire dans les meilleures conditions. C’est de cette façon que nous avons trouvé cet atelier de réinsertion à Saint-Malo à 200 km de Brest (donc au plus proche de l’activité de confection).

Les artisans en réinsertion avec lesquels nous avons choisi de travailler, sont en situation de handicap physique et/ou mental. Ils ont un savoir-faire inégalé et l’atelier partage nos valeurs en termes d’éthique et d’éco-responsabilité. C’est véritablement cela que nous cherchions : une écoute, une bonne ambiance et des conditions de travail irréprochables.

Un point important que nous souhaitons préciser : ce n’est pas parce que nous lançons une gamme française que nous allons stopper la production portugaise. La stabilité de l’emploi est une valeur primordiale pour Bag Affair, aussi nous poursuivons la production portugaise que nous complétons avec la production française (la distinction sera bien sûr indiquée aux consommat·eur·rice·s).

J’ai aussi établi un accord avec nos ateliers, je peux venir les visiter quand je veux sans prévenir et ainsi vérifier au mieux les conditions de travail. Les responsables d’ateliers sont très à l’écoute des client·e·s et de leurs salarié·e·s, c’est ce type de relation que je recherche.

Quelles sont les ambitions futures de Bag Affair ?

Pour le futur, nous voudrions pérenniser notre gamme made In France en lançant de nouveaux articles.

Nous aimerions aussi continuer à travailler le CORKonLINEN, d’une part en ajoutant d’autres coloris et d’autre part en partageant notre savoir-faire avec d’autres marques qui souhaiteraient acheter le tissu pour leur fabrication.

Sur du plus long terme, nous aimerions devenir une référence pour la maroquinerie de femmes d’affaires tout en apportant des innovations qui permettent de faire avancer les choses !

Pour découvrir la collection CORKonLINEN de Bag Affair sur Ulule, c’est par ici !

Quel est ton mantra ?

Mon mantra, c’est une chanson d’un groupe punk rock, Die Ärtzte. Leur chanson, Deine Schuld (ta faute en français), exprime le fait que ce n’est pas de notre faute si le monde est tel qu’il est, mais par contre, c’est notre responsabilité s’il reste comme ça et que nous ne faisons rien pour changer les choses. On ne peut rester là à constater les problèmes actuels (réchauffement climatique, disparition de la biodiversité, etc.) sans rien faire de plus. C’est un peu idéaliste, mais si chacun de nous, faisait ne serait-ce qu’un petit pas vers un mode de vie plus responsable, on pourrait faire bouger les choses.

« D’ailleurs, la chanson va plus loin, si tu veux voir du changement, ouvre ta bouche ! Tu n’es pas d’accord ? Fais-le et ne reste pas fataliste ! »

*FSC ou Forest Stewardship Council, a été créé par une ONG de protection de l’environnement en 1992 et est soutenu par 70 autres ONG dont WWF et Greenpeace. Il garantit la gestion durable des forêts par des critères sociaux, économiques et environnementaux. La certification FSC se base sur un engagement et une pratique déjà concrétisés par un plan de gestion forestière. Le label FSC fixe des principes et critères à respecter pour obtenir la labellisation.

Vous pouvez nous laisser un commentaire ici

Slowez-nous ! Partagez la Slow Attitude avec les personnes que vous aimez

Les autres media qui parlent du même sujet

liste de lien

  • 48
  •  
  •  
  •  
  •  
Vous aimerez aussi

Partagez votre avis

Start typing and press Enter to search

SloWeAre - 6 idées pour habiller les enfants - éco-responsble - Perpète - Second Sew - Le Slip Français - coton bio - upcycling - Made in Europe - Made in FranceVoyage dans les coulisses de fabrication d'une basket Panafrica - PANAFRICA Constantine Solo