La mode éthique, un nouvel art de vivre « conscient » ?

 dans Je m'inspire, Articles les plus vus
Temps de lecture estimé à 5 minutes

Confidentielle pour le grand public, la mode éthique, durable ou éco-responsable progresse et commence à devenir une réelle préoccupation lors d’un achat de vêtement, chaussures, sac à main ou encore bijoux, voire un véritable bouleversement de mode de vie pour certains.

La mode « conventionnelle », celle que l’on connaît toutes, celle des grandes enseignes, appelée désormais Fast Fashion est l’industrie la plus polluante au monde… juste derrière l’industrie pétrolière. Cela inclut le renouvellement des collections qui s’accélère toujours plus, et aujourd’hui des nouveautés alimentent les rayons des grandes enseignes de prêt-à-porter tous les quinze jours. Originellement, une année mode se composait de 2 saisons : printemps-été et automne-hiver, les marques avaient donc plusieurs mois pour préparer une collection complète et la faire produire. Aujourd’hui, certaines marques vont même jusqu’à proposer plus de 40 collections par an, soit une production d’environ 80 milliards de vêtements.

En opposition avec cette vision consumériste, la « slow fashion » est le mouvement qui soutient le développement de la mode éthique. Peu connue, elle souffre d’un manque de visibilité et d’une image erronée : trop chère, pas assez tendance, certains de la qualifier d’outil marketing. Aujourd’hui, il est temps de mettre en lumière les nombreux atouts d’une mode plus responsable ! La mode éthique essaie de combattre cette addiction à la mode pas chère en nous montrant que nous n’avons pas besoin d’acheter des vêtements par kilos pour avoir du style et se sentir bien dans ses vêtements.

Pourquoi parler de mode éthique ?

Le phénomène est lié à l’évolution de nos modes de vie : nous prenons conscience que notre manière de (sur)-consommer a un impact direct sur l’environnement, notre santé et notre bien-être.

La part des dépenses d’habillement dans le budget des ménages a été divisée par deux en 45 ans. Et pourtant, les Français consomment toujours plus d’habits et les paient moins chers. D’après l’Institut Français de la Mode, entre 1990 et 2008, la consommation en nombre de pièces s’est accrue d’environ 35 %. Les armoires croulent sous les piles de fringues globalisées, que l’on se trouve à Paris, Marseille ou Rennes, les mêmes marques, les mêmes produits. Et pour cause, les chaînes spécialisées du type H&M ou Zara, inconnues il y a 20 ans, captent désormais 40 % du chiffre d’affaires de l’habillement.

L’accumulation de vêtements des enseignes de Fast Fashion fabriqués en grande quantité dans des pays à bas coût de production nous a formaté à surconsommer la mode jusqu’à la frénésie. Mais à quel prix ? A l’instar du Fast Food, la Fast Fashion est devenue la mal-fringue des temps modernes.

N’est-ce pas étrange que la durée de vie d’un vêtement rétrécisse avec son prix ? Est-ce normal d’acheter un tee-shirt au prix d’un sandwich ? Quelles sont les réelles victimes de la mode ? La planète ?

A l’heure des soldes permanents, je consomme, donc je suis pourrait être un nouvel adage. Consommer est un moyen d’affirmer sa place dans la société. Mais quelle place voulons-nous prendre ?

Soyons honnêtes, qui n’a pas eu un jour le coup de cœur pour une jolie jupe dont la matière s’est détendue, décousue, ou qui est sortie abîmée de son premier lavage en machine ? Beaucoup de personnes ont dans leur dressing des vêtements qu’elles portent peu : ceux qui ne leur vont pas très bien, ceux qui sont en fin de vie mais qu’elles adorent. Chaque année, une femme achète environ 30kg de vêtements, alors qu’elle ne porte que 30% de sa garde-robe (source : Lucy Siegle).

Nous sommes de plus en plus nombreux(ses) à vouloir éloigner de nos armoires ces vêtements « jetables » qui s’usent à la première utilisation. Cette prise de conscience donne envie de donner plus de sens à nos achats, de retrouver le bonheur d’acheter de jolis vêtements de qualité à un prix justifié et équitable.

Concrètement la mode éthique, c’est quoi ?

Le mouvement Slow life, appelé aussi « conscient », obéit au précepte de prendre le temps de réfléchir avant d’agir. La mode éthique s’en inspire : son objectif est de susciter une prise de conscience globale, afin de réaliser toutes les conséquences sociales, sociétales, environnementales et économiques qu’induit notre mode consommation.

Elle est porteuse d’engagements positifs et de valeurs : se faire plaisir sans forcément dépenser des fortunes tout en soutenant le respect de l’environnement et le développement de la solidarité. Ces engagements peuvent être de plusieurs ordres : moral, écologique, social, citoyen, équitable ; de plus, ils sont souvent combinatoires. Ce n’est pas forcément consommer moins — même si réduire sa consommation est l’aspect le plus facile à mettre en œuvre — mais c’est surtout consommer mieux, en accord notre personnalité et nos convictions

S’interroger sur les raisons qui nous poussent à acheter un vêtement permet de rationaliser ses achats vestimentaires en redéfinissant notre besoin : rationaliser ses achats vestimentaires vous incite à vous poser les bonnes questions avant de craquer devant cette jupe qui vous fait de l’œil :

  • Convient-elle à ma morphologie ?
  • Aurais-je l’occasion de la porter régulièrement ? Oui, on sait que c’est dur, mais vous vous remercierez
  • Quel est l’impact de cet achat sur l’environnement et les personnes qui l’ont fabriqué ?
  • Retirerai-je de cet achat un plaisir durable ? Pensez l’achat comme un investissement

Si 50% des français ne savent pas ce qu’est la mode éthique, c’est peut-être parce qu’elle évoque des univers parfois éloignés, pourtant tous au service de la passion du vêtement, du travail bien fait, du respect des Hommes et de la Terre. Aujourd’hui, la mode éthique est dynamisée par de jeunes créateurs qui conçoivent, fabriquent et commercialisent des vêtements ou des accessoires à partir de matériaux recyclés ou de coton bio

La mode éthique, c’est un duo gagnant : les Professionnels adoptent une nouvelle approche de la conception d’un vêtement en intégrant une gestion raisonnée des ressources, et les consomm’acteurs-citoyens retrouvent le plaisir de choisir un vêtement esthétique de qualité qui transmet des valeurs positives.

Facebook2k
Facebook
Instagram1k
LinkedIn
YOUTUBE
Pinterest
Pinterest
Google+
Google+
https://www.sloweare.com/mode-ethique-nouvel-art-de-vivre-conscient/
RSS

Slowez-nous ! Partagez la Slow Attitude avec les personnes que vous aimez

Enregistrer

Le guide des étiquettes

Recevez gratuitement notre guide pratique des étiquettes édité par SloWeAre.
Inscrivez-vous à notre SlowLetter pour obtenir le lien de téléchargement.
Adresse mail
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Vous aimerez aussi
  • Emy
    Répondre

    Merci pour vos conseils, dur à appliquer mais essayer est déjà un premier pas!
    J’ajouterais qu’on peut aussi penser en terme d’alternative, comme acheter dans les vides dressing, magasins de deuxième main, …

    Belle journée!

    Emy
    http://emysphr.blogspot.be

    • Répondre

      Bonjour Emy,
      Merci beaucoup pour ton commentaire. Comme tu le soulignes, ce n’est pas toujours évident d’adopter une garde-robe plus éthique. C’est la raison pour laquelle, nous avons voulu lancer SloWeAre.
      Nous faisons d’ailleurs la différence entre mode éthique, mode éco-responsable et les démarches qui privilégient l’achat de seconde-main que nous encourageons bien évidement à travers notamment la rubrique “j’adopte la Slow Fashion”. Nous avons à cœur de mettre en avant l’offre de mode éco-responsable pour la rendre visible au plus grand nombre d’entre nous. Pour en savoir plus sur notre vision, je t’invite également à lire cet article sur la mode éco-responsable : https://www.sloweare.com/quest-ce-que-la-mode-eco-responsable/ Bonne lecture et à bientôt, j’espère ! Eloïse

Partagez votre avis

https://www.sloweare.com/sitemap.xml

Slowez-nous ! Partagez la Slow Attitude avec les personnes que vous aimez

Restez connectés

Ne manquez plus aucune information de la mode éthique et éco-responsable.
Toutes nos actus, nos bons plans seront dans la prochaine SlowLetter (bi-mensuelle).
Adresse mail

Le guide des étiquettes

Recevez gratuitement notre guide pratique des étiquettes édité par SloWeAre.
Inscrivez-vous à notre SlowLetter pour obtenir le lien de téléchargement.
Adresse mail
dressing
Vous aimerez aussi lire :
A la rencontre du fondateur de Bis Boutique Solidaire

Bis Boutique Solidaire propose une offre de seconde main ultra-pointue de vêtements et accessoires de mode, en parfait état et...

Fermer