https://www.sloweare.com/sitemap.xml

Morphologie, couleurs… Les bons conseils d’Atode pour ne plus se tromper de style

 dans Articles les plus vus, J'adopte la slow Fashion

conseils pour s'habiller suivant sa morphologie

Morphologie, couleurs… Les bons conseils d’Atode pour ne plus se tromper de style

conseils pour s'habiller suivant sa morphologie

Morphologie, couleurs… Les bons conseils d’Atode pour ne plus se tromper de style

conseils pour s'habiller suivant sa morphologie




Temps de lecture estimé à 10 minutes

Caroline Zalesky a certainement le style dans la peau ou le mètre ruban dans l’œil. En tout cas, la jeune fondatrice d’Atode propose désormais ses conseils avisés pour créer sa garde-robe capsule, idéale, rien que pour soi, avec quelques pièces choisies pour nous durer toute la vie.

Dans la famille « mode éthique », je demande « la garde-robe idéale ». Cette démarche minimaliste consiste à mieux connaître son style pour éviter d’une part les achats inutiles et d’autre part la frustration devant un placard rempli de pièces qui ne vous vont pas si bien. Une fois ce travail fait, vous pouvez éliminer les tenues qui rentrent dans la catégorie «pas tellement mon style en définitive» et ajouter celles qui vous feront sentir au summum de vous-même.

C’est exactement l'aide que Caroline vous propose avec son nouveau service en ligne de garde-robe capsule, décliné en 4 formats, pouvant aller du simple conseil théorique à la réalisation de vêtements sur-mesure. On a parlé style avec cette jeune passionnée, ancienne responsable marketing aux Galeries Lafayette et grosse consommatrice de fast fashion qui a créé sa propre marque Made in France à son image : chic et éthique.

Comment se passe ce nouveau service de conseil pour créer sa garde «capsule» c’est-à-dire d’essentiels faits pour soi ?

Je l’ai lancé sur le site en décembre 2018. Je répondais déjà depuis un moment à des questions de clientes sur leur morphologie, le choix des couleurs, et je me suis demandée pourquoi ne pas proposer cela à tout le monde et même à celles qui ne souhaitent pas forcément acheter des vêtements Atode : faire simplement du conseil en style. Je me suis rendu compte que pas mal de monde venait sur le site parce qu’ils faisaient des recherches sur ces questions et tombaient sur mes articles ou vidéos sur le sujet.

Il y a 4 formules différentes possibles ?

Oui, ça va de la simple fiche colorimétrie et morphologie personnelle à la conception des vêtements sur-mesure.

Par exemple, avec une cliente récente, je lui ai fait une proposition de garde-robe capsule avec 27 vêtements, qui pouvaient fonctionner en 210 tenues différentes - sans parler des accessoires, chaussures etc.

Ce sont 27 modèles Atode avec des couleurs sur-mesure. La cliente a donc sa garde-robe théorique de faite et ensuite on peut lui faire fabriquer sur-mesure les tenues qu’elle veut, pour le même prix que sur l’eshop. C’est une fabrication à la commande dans les ateliers à Marseille. Et à partir de 4 modèles commandés, on a droit à -15%.

Exemple de fiche de garde-robe personnalisée

Tout ce conseil est à distance, ce qui peut surprendre, est-ce qu’il ne faut pas être sur place pour conseiller quelqu’un ?

Pas vraiment, en fait, puisque pour la colorimétrie, les clientes m’envoient des photos à la lumière du jour, je vois très bien sur les photos la teinte et la sous-teinte de la peau des personnes. Pour la morphologie, ce sont des mensurations. Et si j’ai des doutes, je pose des questions. Généralement pour la partie «style», on s’appelle et je pose plein de questions ce qui me permet de comprendre quelle est leur personnalité, métier, allure, leurs envies… Je suis hyper disponible par e-mail et par téléphone. En définitive, le fait que ce soit à distance permet de rendre le service accessible à tout le monde pour un prix raisonnable. Je sais que j’ai une clientèle de femmes actives et assez pressées : le service est disponible en ligne et s’adapte à leur planning.

J’ai une clientèle de femmes actives et pressées : le service est disponible en ligne et s’adapte à leur planning.

Est-ce que ces conseils s’adressent plutôt à des fans du style Atode ?

C’est ce que je pensais au début, j’imaginais toucher ma clientèle type, des femmes de 30 à 45 ans, et en fait j’ai touché également des jeunes femmes de 20 ans, qui sont tombées sur le site par le biais du conseil en image. Même si elles n’ont pas le budget pour se faire faire des robes Atode à l’instant T, elles aiment le concept. Ces clientes plus jeunes veulent consommer éthique donc elles veulent faire les bons achats ou optimiser leur dressing. L’avantage c’est que nos morphologie et colorimétrie ne changent pas ou peu, les modèles fonctionnent donc pour longtemps. Avec le service 2, on propose de définir un vrai style vestimentaire personnel, peu importe si on achète après ou non, ça peut s’adapter à tous les vêtements.

Vous présentez sur le site votre garde-robe été et votre garde-robe hiver : est-ce que le bronzage ou un éventuel changement de couleur des cheveux ont un impact fort sur notre colorimétrie ?

Déjà, il y a les peaux qui bronzent et celles qui ne bronzent pas. Celles qui ne bronzent pas ne changent pas tellement de colorimétrie.

Moi je suis une saison de couleurs « automne », l’été je bronze beaucoup. Les rouges et les bordeaux foncés me vont bien en hiver, mais en été je vais porter des couleurs plus flashy comme de l’orange, du rouge vif ou du bleu klein... La colorimétrie ne change pas mais elle s’intensifie si on a la peau qui bronze. Les femmes « automne » et « printemps » bronzent davantage (ce sont des peaux plus jaunes alors que les autres sont plus roses).

Vous faites la différence entre les vêtements qui sont adaptés à notre morphologie et ceux dans lesquels on se sent bien.

Complètement ! Je vais prendre mon exemple. J’ai une morphologie en X, je devrais porter des choses qui accentuent ma taille, or, aujourd’hui je préfère des tenues larges. Je me sens super bien dans une robe droite, dans un haut loose... Je préfère créer du volume en haut et porter des tailles hautes. Il faut faire en fonction de son corps et de ses envies, de ce qu’on assume. Parfois je vois des filles avec des formes, qui portent du moulant, et c’est trop beau, parce qu’elles assument et parce qu’elles s’assument.

Silhouette en A

Le faux pas : porter quelque chose de très moulant, dans une matière fine, d’une couleur claire, qui marque beaucoup les formes.

Silhouette en X et 8

Ce sont les mêmes morphologies, en plus ou moins pulpeuses. Le faux pas serait de porter un pantalon trop taille basse. La taille est marquée, c’est ce qui est joli, et les tailles basses ne valorisent pas du tout cela.

Silhouette en H

Le pantalon taille haute est à éviter. Ces silhouettes n’ont pas la taille marquée donc elles fonctionnent mieux avec un taille basse.

Silhouette en O

Mieux vaut éviter les robes droites larges qui ne montrent aucune forme et ne mettraient pas du tout en avant la silhouette.

Silhouette en V

Les tops avec trop d’épaules, trop de volants ne leur vont pas tellement, ça accentue les épaules et donne l’impression que le reste du corps est tout petit.

« Ce sont des règles basiques mais je tiens à préciser que ce qui prime, c’est ce dans quoi on se sent bien. Et parfois, c’est tout l’opposé des règles théoriques ! » Caroline.

Petits conseils par silhouette

Généralement, on connaît un peu ses « règles » morphologiques, parce qu’on sent ce qui nous va ou pas. Mais de toute façon, il faut trouver un équilibre entre ce qui va à notre morphologie et ce qu’on aime. Voilà pourquoi la définition d’un style vestimentaire est essentielle !

En ce moment c’est la mode du taille haute donc tout le monde a envie d’en porter et on peut l’adapter à beaucoup de morphologies en soi, même si une silhouette H se sentira sans doute un peu serrée dans ce type de pantalon !

Les réseaux sociaux : bonne ou mauvaise chose pour cibler ses envies shoppings ?

Selon moi, c’est quitte ou double : ça donne des idées de look, on découvre des inspirations auxquelles on n’aurait jamais pensé... Mais c’est aussi mauvais parce que ça pousse à la consommation, parce qu’on suit la tendance avec le risque de se lasser...

Mon conseil, quand on a très envie d’acheter un vêtement à la mode, c’est de le choisir dans une couleur dont on ne se lassera pas. Par exemple, avec Atode, je peux suivre des tendances en termes de formes mais moins en termes de couleurs.

Il suffit d’avoir les bons basiques et vous arrivez à être à la mode. Ce qui n’interdit pas non plus d’acheter au-delà des basiques, on peut revendre. Il y a un juste milieu entre ne plus rien acheter, et se faire plaisir, ne pas se flageller parce qu’on a envie d’un truc. Il faut relativiser.

Je m’habille comme je veux parce que je sais que ça me va bien, je trouve que c’est cool et je m’en fous de ce que se disent les autres.

La méthode façon Marie Kondo, qui consiste à se débarrasser de tout ce qu’on n’aime pas à un instant T, ça ne va pas un peu trop loin ? Parfois une mode revient et on est content de retrouver un pull bleu canard dans son placard, non ?

Pour moi le problème de fond est de vouloir absolument être à la mode pour que les autres se disent « cette fille est trop branchée ». On se stresse en pensant à ce que les autres vont penser. Il faut s’habiller pour soi, pour son style à soi. Même si on veut s’habiller tout en noir tous les jours parce qu’on se sent bien, eh bien, c’est bien. Un vêtement qui ne nous plaît plus, a peu de chance de nous plaire à nouveau. Donc Marie Kondo, je pense que c’est bien, que c’est sensé. On s’habille pour soi ou pour les autres ? Je m’habille comme je veux parce que je sais que ça me va bien, je trouve que c’est cool et je me moque de ce que se disent les autres.

D’après-vous, l’inadaptation de sa garde-robe est-elle à l'origine de la sensation de se sentir mal dans son corps ?

Oui, j’en suis sûre ! Je pense à une cliente, qui faisait du 44. On a fait le service 3 (colorimétrie, morphologie et style, et création de sa garde-robe capsule avec les modèles Atode), elle s’habillait en bleu marine, blanc, gris, et se disait qu’elle était grosse. Elle avait une morphologie en 8. Je lui ai fait une garde-robe avec les couleurs qui lui allaient, des roses, des bleus rois... Elle a eu plein de compliments !

Il faut faire en fonction de son corps et de ses envies, de ce qu’on assume.

Ce service, d’après ce qu’elle dit, l’a aidé à reprendre confiance et à se sentir mieux. Les rondeurs, si on sait porter les bons vêtements, ça nous met en valeur. Pour cette cliente, c’était une petite révolution, elle ne se rendait pas compte de ce qui pouvait lui aller super bien, elle était perdue.

D’après vous, il y a peu de gens qui maîtrisent leur style un peu à l’instinct ? Est-ce qu’il n’est pas en perpétuelle évolution ?

Pour moi le style ne change pas. Dès qu’on arrive à 30 ans, on l’a, si on se connaît, si on aime la mode. Ça n’empêche pas que parfois on est perdu. Le style évolue surtout en fonction du mode de vie ou du travail. Mais en soit on peut le connaître assez tôt et fondamentalement il ne changera pas beaucoup.

Retrouvez les conseils pratiques en vidéo sur la chaîne Youtube de la marque.

 

Cet article vous est proposé à l'initiative d'Atode.

Facebook6k
Instagram6k
Pinterest15k
LinkedIn1k

Vous pouvez nous laisser un commentaire ici

Slowez-nous ! Partagez la Slow Attitude avec les personnes que vous aimez

  •  
    104
    Shares
  • 102
  •  
  •  
  •  
  • 1
  • 1
  •  
Vous aimerez aussi

Partagez votre avis

Header 2 10 livres pour nourrir vos envies slow sloweareUn couturier à domicile - rencontre avec la fondatrice de Tilli - header
Lire les articles précédents :
8 femmes qui changent le Monde - credits ONU - Devra Berkowit
8 femmes qui changent le monde

Ce 8 mars 2019, la journée est placée sous le thème du « Penser équitablement, bâtir intelligemment, innover pour le...

Fermer