https://www.sloweare.com/sitemap.xml

9 marques de maillots de bain recyclés et durables

 dans A la Une, Je suis ecofashion, Je veux savoir, Publications

Maillots de bain

9 marques de maillots de bain recyclés et durables

Maillots de bain

Maillots de bain éco-responsables

Maillots de bain




Temps de lecture estimé à 18 minutes

La saison des plages et des siestes au soleil arrive à grands pas, lançant par la même occasion le retour des maillots de bain ! Grand classique de l’été, le maillot de bain a su s’imposer dans nos garde-robes estivales pour devenir un véritable symbole d’évolution de la société, notamment en matière d’émancipation féminine. Aujourd’hui, le maillot s’adapte toujours au monde actuel et se réinvente de manière plus éco-responsable !

Retour sur 200 ans d’histoire

Le costume de bain

Grand plongeon à la fin du 18ème siècle avec l’apparition des bains de mer. L’aristocratie française rejoint les premières villes balnéaires pour profiter du climat océanique et des joies de la baignade.

La tenue de bain reste simple, on s’habille avec des vêtements classiques pour des raisons hygiéniques et morales, il était alors impensable de dévoiler une partie de son corps. Les femmes se baignent en corset et en pantalon bouffant, les hommes en pyjama de bain.

Au début des années 1800, aller à la plage est devenu une activité sociale et les maillots de bain sont devenus à la mode. Les matériaux étaient en laine. Attrayant, non ?

Honoré Daumier (1808-1879). Les baigneuses prudentes (pl.8). Lithographie en noir. CC0 Paris Musées / Musée Carnavalet

https://www.parismuseescollections.paris.fr/fr/musee-carnavalet/oeuvres/les-baigneuses-prudentes-8#infos-principales

Il faut cependant quelques années pour que l’attrait pour les littoraux s’installe, le développement du chemin de fer jouant un rôle prépondérant. Les plages sont assez peu fréquentées pour des raisons économiques, mais surtout car la mer est considérée comme dangereuse et reste réservée aux activités comme la pêche ou le transport. La baignade est une activité risquée ; à l’époque, pas de cours de natation à l’école avec le groupe des grenouilles !
Maillots de bain
C’est au 19ème siècle que les bains de mer connaissent leurs premières heures de gloire. Les tenues sont déclinées, les femmes peuvent choisir des costumes bouffants en laine ou en coton épais auxquels on ajoute chaussettes, chaussures et casquettes, quant aux hommes des jupes plus larges pour les superposer à leurs pyjamas. Vers 1850, la culotte devient populaire sous l’impulsion d’Amelia Bloomer, rédactrice en chef du premier journal américain pour femmes (The Lilly), qui appelle à se débarrasser du fardeau des jupes longues et lourdes.

Droits réservés. Carte postale - Vue panoramique - Ostende

D’autres innovations arrivent avec notamment le costume de bain pour les femmes. Il est composé d’une robe à manche longue et d’une charlotte protégeant les cheveux (et oui, le bonnet à fleurs roses ne date pas d’hier).

C’est aussi à cette période que les cabines de bain font leur apparition, elles sont mobiles et tractées par des chevaux ou des bœufs. Elles permettent aux femmes de se changer à l’abri des regards ; être aperçu en tenue de bain est très mal vu, a fortiori après le bain puisque celle-ci étant mouillée, l'étoffe colle à la peau et épouse le corps.

Le maillot 1 pièce

Direction le grand bain avec la nageuse Australienne et féministe Annette Kellermann. Elle naît en 1887 à proximité de Sydney, elle est atteinte du virus de la polio, ce qui atrophie les muscles de ses jambes[1]. Elle doit d’abord se battre pour réussir à marcher. Dès l’âge de 6 ans, et sous les conseils de son médecin, elle commence à pratiquer la natation. Elle gagne sa première compétition de natation à 15 ans, preuve que son atrophie s’est résorbée et que ses jambes sont « normales ».

A 19 ans, elle se lance le défi de traverser la Manche à la nage. Alors que les hommes sont autorisés à nager nus, Annette doit porter une tenue qui n’est pas adaptée à la nage, car trop lourde (elle pesait plus de trois kilos une fois mouillée). Après une dizaine d’heures de nage, elle est contrainte d’abandonner la course à cause des conditions difficiles.[2]

Cette œuvre est de la collection George Grantham Bain à la Bibliothèque du Congrès. Selon la bibliothèque, il n'y a aucune restriction connue du droit d'auteur sur l'utilisation de cette œuvre. Cette image est disponible auprès de la division Estampes et photographies de la Bibliothèque du Congrès des États-Unis sous l'ID numérique ggbain.03569

Elle décide d’améliorer sa tenue de bain en troquant sa combinaison contre une autre combinaison moulante et laissant apparaître ses épaules et ses jambes. Bien que sa tenue lui permette d’être plus performante en lui donnant une meilleure glisse, elle se fait arrêter pour “indécence” en 1907 à Boston[3]. Le problème ? Sa combinaison est perçue comme étant trop moulante et trop courte.
Maillots de bain
Le juge chargé de cette affaire arbitre en faveur d’Annette en mettant en avant l’argument sportif. Cet événement fortement médiatisé a permis de rendre le sport plus accessible aux femmes et de populariser le maillot de bain une pièce.

Droits réservés, aucune restriction connue du droit d'auteur sur l'utilisation de cette œuvre.

La mer, des reflets changeants sous le maillot Atome

Le maillot de bain n’arrête pas de faire des vagues ! Les années folles arrivent, la nouvelle génération rêve d’un autre monde, plus festif et animé par les danseuses de revue (vous vous souvenez de Joséphine Baker ? 🙂). Les maillots en rayonne ou en lastex (laine tissée avec du caoutchouc) remplacent progressivement les tricots de laine et coton, augmentant ainsi le confort dans l’eau.

Les vêtements raccourcissent, suivis de près par les maillots, il faut tout de même attendre une décennie supplémentaire pour que les hommes acceptent de dévoiler leur torse et qu’ils adoptent le slip de bain. La sortie du premier film parlant de Tarzan en 1932 avec Johnny Weissmuller, ancien champion olympique de natation et en contrat avec une société de marque de sous-vêtements masculins, n’est certainement pas étrangère à ce succès. Du côté des femmes, les épaules et le dos se dénudent, on observe quelques timides échancrures.

Image colorisée par oneredsf1.

L’arrivée des congés payés en 1936 va profondément changer la donne et permettre de démocratiser l’activité balnéaire. Celle-ci devient plus ludique et récréative en délaissant le côté thérapeutique. De nouvelles stations voient le jour pour accueillir ce flot de baigneurs.
Maillots de bain
Mais la véritable révolution sur les plages, c’est l’arrivée du maillot 2 pièces ! On attribue sa conception au couturier parisien Jacques Heim : il est composé d’une culotte-short à taille haute et d’un haut type brassière ou crop-top, l’ensemble laisse entrevoir le ventre tout en cachant le nombril.

Droits réservés, aucune restriction connue du droit d'auteur sur l'utilisation de cette œuvre.

À Hollywood, le maillot de bain français est très rapidement adopté par les stars et les pin-up. Cette libération les pousse à retrousser leur bas de maillot pour optimiser leur bronzage. Au printemps 1946, Heim décide de lancer le maillot Atome, dont le slogan publicitaire revendique qu’il soit le plus petit maillot de bain du monde.

Maillot de bain Atome 2 pièces de Jacques Heim - 1945 - Fonds d'archives graphiques de Roger Rouffiange - Palais Galliera, musée de la Mode de la Ville de Paris

Le bikini - Sur la plage abandonnée, bikinis et crustacés

Ce constat, Louis Réard le fait également. Gérant d’une boutique de lingerie à Paris, il s’en inspire pour lancer un maillot de bain « encore plus petit que le plus petit maillot du monde ». Pour la première fois, le maillot laisse entrevoir le nombril ! Par peur du scandale, tous les mannequins de l’époque refusent de le présenter[4]. Louis Réard finit par engager, Micheline Bernardini, une danseuse nue du Casino de Paris. Elle défile quelques mois après la sortie de l’Atome, lors d’un concours de beauté organisé à la piscine Molitor, le 5 juillet 1946. Le maillot à l’imprimé papier journal fait sensation et remporte le premier prix. Le bikini était né !

Pour la petite histoire, ce nom n’a pas été choisi au hasard. Louis Réard déclare l’avoir nommé en référence à l’atoll Bikini, dans les îles Marshall. En effet, 4 jours plus tôt, le premier essai nucléaire américain de l’opération Crossroads[5] avait été réalisé. Le slogan est tout trouvé : « le bikini, la première bombe an-atomique ! ». Il espère ainsi que ce nouveau maillot ait un succès comparable à celui de l’explosion. Louis Réard remet une boîte d’allumettes à Micheline Bernardini et l’a charge d’indiquer que son maillot est si petit qu’il peut rentrer dans la boîte et doit même pouvoir passer dans une alliance pour prouver son authenticité.
Maillots de bain
On comprend mieux le faux départ du bikini, véritable ovni pour les mœurs de l’époque. Cette communication est un choc culturel qui mène à l’interdiction du bikini en France, Belgique, Italie et Espagne. Il faut attendre les années 60[6] pour voir le bikini réapparaître, d’abord sur les pages espagnoles pour booster le tourisme international avant de conquérir l’Europe. Il devient rapidement un phénomène mondial et un vêtement culte notamment grâce à ses apparitions dans les films de l’époque. On se souvient de Brigitte Bardot dans Et Dieu créa la femme, de Marylin Monroe dans Les hommes préfèrent les blondes ou encore d’Ursula Andress et son bikini blanc dans James Bond contre Dr No.

Le monokini - Sea, monokini and sun

Le soleil est au zénith et le maillot de bain devient un outil d’émancipation. Rudi Gernreich, un styliste américain, lance le monokini en signe de protestation contre la société conservatrice. Ce nouveau maillot est composé uniquement d’une culotte avec des bretelles dévoilant les seins de la femme.

Le premier modèle apparaît dans le 4 Juin 1962 et comme son prédécesseur, fait scandale. En France, on découvre le premier monokini deux ans plus tard à Saint Tropez, il devient indissociable de l’émancipation des Françaises et préfigure le mouvement qui conduira aux événements de mai 68.

Le short de bain

Tout comme chez les femmes, le maillot raccourci et devient taille basse dans les années 60, on est très proche du boxer voire du slip de bain. Le phénomène s’inverse dans les années 70, les maillots rallongent sous l’influence du surf, c’est l’avènement du boardshort. Il s’étire même jusqu’à devenir bermuda de bain, plus adapté à cette activité car protégeant mieux de la cire utilisée par les sportifs pour rendre la planche antidérapante. Très rapidement, le short de bain devient le symbole des adeptes d’un mode de vie « à la cool », au bord de la mer.

La marque australienne Speedo lance une variante du short de bain et du slip de bain pour les Jeux Olympiques d’Atlanta en 1996. Le Jammer, qui s’apparente au pantalon cycliste en version aquatique, garde la même longueur que le short et reste aussi moulant que le slip de bain, permettant ainsi une meilleure performance aux athlètes.

Les maillots éco-responsables

Depuis près de deux siècles, les maillots sont devenus des pièces incontournables des garde-robes ; ils restent cependant des vêtements polluants. Ils sont majoritairement composés de fibres synthétiques à base de nylon, polyester ou d’élasthanne pour leur propriété élastique et leur capacité à sécher vite. Ces matières rendent les maillots extrêmement polluants, il faut 1,5 kg de pétrole pour faire 1kg de polyester[7]. Bien que seulement 17 litres d’eau ne soient nécessaires à l’élaboration d’1kg de polyester, l’énergie requise durant la phase de production est deux plus important que pour 1kg de coton[8].

Vous l’avez sûrement deviné, le maillot de bain s’est une fois de plus adapté à son époque ! L’océan des possibles s’est ouvert sous nos pieds et depuis quelques années, de nombreux vêtements de bain plus responsables sont apparus, amenant avec eux de nouvelles innovations notamment au niveau des matières utilisées.

Pour vous accompagner dans vos recherches du maillot parfait, recyclé, durable et garanti sans greenwashing (et oui, on ne perd pas les bonnes habitudes pendant les vacances 😉), on vous propose 9 marques de maillots de bain qui ont une démarche éco-responsable et surtout cohérente !

Last but not least, cette sélection est idéale pour toutes les morphologies et toutes vos envies, comme ça pas besoin d’utiliser une cabane tirée par des chevaux pour aller dans l’eau 😉

Notre sélection de maillot de bain pour femmes et hommes pour l’été 2021

Les marques labellisées SLOWEARE

Commençons ce lookbook estival avec quatre de nos marques labellisées !

Olly

Olly est une marque de lingerie éthique et écologique. Son mantra ? « Sublimer vos fesses sans détruire la planète » ! On ne sait pas vous, mais nous on adore cette idée !

Tous les modèles de cette marque sont faits à partir de matières recyclées pour réduire au maximum son impact sur la planète. Coton bio, dentelle recyclée, Olly utilise les meilleures matières pour vous garantir un confort sans limites ! (le coton bio est réputé pour être plus doux que le classique).

Cette année Olly lance sa toute première collection de maillots de bain entièrement faits en Seaqual® certifié STANDARD 100 by OEKO-TEX® et GRS. Fabriqués en Espagne, tout près de Barcelone ! Le bikini intemporel Kara disponible en deux couleurs. Notre maillot coup de cœur, le Terracota même si on aime aussi beaucoup l’Aquamarine. On craque littéralement pour ces couleurs qui nous font voyager jusqu’aux terres ocres du sud et qui s’associent parfaitement avec n’importe quel type de bronzage !

Le Slip Français

Le Slip Français est comme son nom l’indique une marque 100% made in France. Chaque vêtement est pensé comme un essentiel, décomplexé et aussi désirable que confortable, le tout confectionné à moins de 250 km de chez vous !

Cet été, Le Slip Français revient avec une toute nouvelle collection de maillots haute en couleurs, recyclée pour elle et pour lui. Vous avez déjà entendu parler du Seaqual® ? Le petit plus de cette matière : elle conserve les mêmes qualités de robustesse et de séchage rapide qu’un polyamide vierge et permet une réduction de 80% d’émissions de CO2 et une économie de 90% d’eau.

Nos maillots coup de cœur :

  • pour elle : Lame, le haut bikini fleuri armaturé. On adore ses teintes estivales à associer avec la culotte de bain Onde pour un look classique ou à mixer avec d’autres bas, taille basse, coupe brésilienne, à vous de choisir !
  • pour lui : Capitaine, le short de bain incontournable. Disponible en plusieurs coloris, on craque pour le motif Aloha qui nous fait voyager à l’autre bout du monde.

Montlimart

Spécialisé dans le vêtement masculin, Montlimart vous aide à vous échapper de l’ordinaire avec des pièces cool-chic éco-responsables. Chaque année, la marque propose de plus en plus de pièces fabriquées en France pour contribuer à la préservation des savoir-faire. Ce qui fait la différence, c’est qu’à chaque commande passée, 100 abeilles sont parrainées pour financer leurs ruches (pour les plus gourmands, le miel bio obtenu vous est redistribué 😉).

Cette année grande nouveauté, Montlimart lance sa collection de short de bain en Seaqual®. Les maillots sont aussi certifiés STANDARD 100 by OEKO-TEX® et GRS.

Notre maillot coup de cœur : Plongeon, le maillot intemporel. On adore l’accord parfait entre le bleu du maillot et les cordons ainsi que la poche arrière qui ajoute du contraste.

Atelier unes

Ateliers Unes est une marque spécialisée dans le vêtement féminin. Elle propose des pièces éco-responsables et à prix abordable ! Chaque détail est étudié par la marque pour vous proposer des vêtements ayant un impact environnemental le plus faible possible !

Et cette année, grande nouveauté, Ateliers Unes lance sa première collection de maillots de bain, certifiée GRS et STANDARD 100 by OEKO-TEX®, conçue à base de filets de pêche recyclés. L’Econyl®, vous connaissez ? Le petit plus de cette matière : elle est élastique et résistante, ce qui la rend particulièrement adaptée aux maillots de bain.

Notre maillot coup de cœur : Nymphéa, inspiré de la célèbre série de tableaux de Claude Monet, on adore sa coupe effet ventre plat et son côté rétro ! Victime de son succès, le maillot est actuellement indisponible et devrait faire son grand retour sur le site d’Atelier Unes début juillet !

Les marques non labellisées

Pour continuer ce lookbook de saison, voici cinq autres marques non labellisées, mais dont on avait envie de vous parler !

Loom

Loom est une marque spécialisée dans le prêt à porter pour hommes. Son moto ? Produire mieux et encourager à consommer moins. Loom produit localement, de manière raisonnée et en utilisant des matières biologiques.

Pour ses maillots de bain, Loom utilise du polyester recyclé, le Newlife™, issu de bouteilles en plastique. À la fois dense et léger, il sèche aussi vite que les matières non recyclées.

Notre coup de cœur : le short de bain, bleu marine et incontournable des garde-robes. On salue l’installation de deux œillets dans le dos pour permettre au maillot de ne pas gonfler dans l’eau ainsi que le zip sur la poche arrière qui permet de ne pas perdre ses clefs dans le sable !

Hopaal

Hopaal est une marque de vêtements mixtes. La marque revalorise des matières abandonnées pour réduire son impact sur l’environnement et réparer les erreurs liées à la surconsommation.

En ce qui concerne les maillots de bain, Hopaal utilise du fil obtenu à partir du recyclage de bouteilles en plastique pour les transformer en polyester Newlife™. Chaque nouveau modèle est réalisé selon vos envies, vous choisissez la coupe et les couleurs pour obtenir le maillot de vos rêves !

Nos maillots coup de cœur

  • pour elle : Horizon, le maillot iconique. On adore sa praticité avec ses bretelles croisées, idéales pour ne pas perdre son maillot dans les vagues, mais qui s’adaptent aussi aux différentes morphologies !
  • pour lui : Kelp, inspiré par une algue géante du même nom qui héberge une grande diversité d’animaux marins, ce short de bain est parfait pour toutes vos activités aquatiques !

Maline

Maline est une marque spécialisée dans le maillot de bain et de sous-vêtements féminin. Maline créée des modèles pour toutes les femmes. Toutes les pièces sont confortables, éco-responsables, et adaptées aux tailles 34 à 48 ! La chaîne de production intègre une démarche circulaire et est 100% Made in France.

Tous les maillots sont en matière recyclée à base d’Econyl®. Pour limiter ses déchets, Maline recycle ses chutes de tissus en chouchou et lors de l’envoi, emballe ses produits dans des colis en papier recyclé et les maillots protégés par des pochons en coton.

Notre maillot coup de cœur : Maria, le maillot pop et rétro, disponible en deux coloris, tout droit sorti des garde-robes des pin-ups avec un style original et sensuel qui rend hommage à la grande histoire du maillot ! On est fan de la coupe qui maintient la poitrine (sans armature) et qui s’adapte à toutes les morphologies grâce à ses bretelles adaptables. On adore la taille haute échancrée du bas qui met en valeur vos belles gambettes !

Sweet Mellow

Sweet Mellow est une marque de maillots éthiques et décomplexée pour femmes. Ses maillots sont uniques, avec des motifs exclusifs et des coupes originales pour que vous vous démarquiez des autres ! Sweet Mellow conçoit toutes ses pièces dans un atelier parisien et les fait fabriquer à la main et en petites quantités au Portugal.

Tous les maillots sont en Econyl® et sont garantis STANDARD 100 by OEKO-TEX® !

Notre maillot coup de cœur : Canaima, le bikini bicolore et disponible en deux couleurs. On craque pour sa coupe unique qui met en valeur votre poitrine et pour le laçage qui apporte un côté sensuel au maillot !

Les sirènes

Les sirènes est une marque de maillots de bain pour femmes. La marque vous propose des maillots éco-responsables adaptés à toutes les femmes qu’elles fassent du 36 ou du 48 et du bonnet A au F, le tout avec des collections adaptées et un configurateur qui vous aide à choisir la pièce parfaite selon votre taille !

Tous les modèles sont composés de fibres recyclées à partir de déchets récoltés dans les océans, de bouteilles plastiques et de déchets textiles. Tous les maillots sont certifiés STANDARD 100 by OEKO-TEX®, les matières quant à elles diffèrent selon les modèles : on y retrouve essentiellement de l’Econyl®, du polyester ECOyarn et du polyester recyclé.

Notre maillot coup de cœur : Naïade, le maillot une pièce, disponible en quatre coloris qui sublime toutes les morphologies. Avec ce maillot, pas besoin de vérifier que tout est bien en place après une partie de beach-volley, le maintien est parfait et les bretelles sont réglables pour éviter les petites marques rouges sur la peau. Ce qui fait son charme ? C’est son effet ventre plat, la coupe de ce maillot va vous aider à booster votre confiance en vous !

Zoom matières et certifications

STANDARD 100 by OEKO-TEX®

Ce label garantit la non-toxicité d'un vêtement pour la santé: absence, dans les articles certifiés, de substances nocives ou pouvant présenter un risque pour la santé.

GRS

Le Global Recycled Standard garantit que le produit est composé au minimum de 50% de fibres recyclées ; l’étiquette de composition précise généralement ce pourcentage.

Econyl®

L’Econyl® est une matière innovante qui a été développée en 2011 par l’entreprise italienne Aquafil à partir de nylon 100% recyclé. Elaboré à partir de déchets plastiques collectés, ils sont broyés, fondus et transformés en une nouvelle fibre. 100% recyclable, elle contribue à la dépollution des océans. Lors de sa fabrication, l’eau utilisée reste la même pour refroidir les machines et pour rincer les tissus après leur fabrication, elle est ensuite nettoyée et purifiée avant d’être rejetée dans la rivière Brembo (en Lombardie).

Newlife™

Newlife™ est à 100% issu du recyclage de bouteilles plastique, transformé et filé exclusivement en Italie. Ce fil recyclé est donc européen composé à 100% de Polyester (PES).

Seaqual®

La société espagnole Seaqual 4U propose depuis 2016 des fils en polyester créés à partir du recyclage des déchets plastiques gisant au fond des mers. Seaqual collabore avec des marins pêcheurs partenaires et des sites de production pour transformer ces déchets plastiques en polymères.

Sources :


Vous pouvez nous laisser un commentaire ici

Slowez-nous ! Partagez la Slow Attitude avec les personnes que vous aimez

  • 309
  •  
  •  
  •  
  •  
Vous aimerez aussi

Partagez votre avis

Start typing and press Enter to search

Header - Espadrilles - Un Si Beau Pas