Bleuforêt, une petite marque frenchy qui a réussi à se faire un nom

 dans Je veux savoir
Temps de lecture estimé à 3 minutes

L’équipe de SloWeAre a profité d’une après-midi porte ouverte organisée par le label France Terre Textile pour découvrir Bleuforêt, la manufacture de chaussettes et collants. C’est au cœur des Vosges, région reconnue pour ses industries textiles que Bleuforêt a misé sur une production locale.

Bleuforêt résiste à la délocalisation en misant sur la qualité et la proximité. Un pari audacieux qui a rencontré le succès commercial après avoir connu des temps difficiles. En effet, l’histoire de Bleuforêt commence en 1993, quand Jacques Marie, alors président de Dim, en désaccord avec Sara Lee, propriétaire de la marque entend délocaliser la production de chaussettes. Il négocie alors la reprise pour un franc symbolique. Aujourd’hui, l’entreprise souhaite, plus que jamais, rester fidèle à la production Made in France qui a fait de cette singularité, une réussite.

Avec plus de 200 salariés, la société Tricotage des Vosges reste l’un des principaux fabricants de chaussettes de l’Hexagone et continue chaque année d’investir pour moderniser son parc de machines à tricoter. Malgré la concurrence de la Chine, du Maghreb ou de l’Europe centrale, le chiffre d’affaires se stabilise à plus de 20 millions d’euros, pour environ 7,5 millions de paires de chaussettes et de collants. L’export n’est pas en reste et représente 25 % du chiffre d’affaires de Bleuforêt, avec une présence accrue en Chine ces dernières années. Depuis le printemps, les produits sont vendus au Mexique et ont fait leur apparition à New York. La marque vosgienne est reconnue pour son style et son savoir-faire.

Une touche de style jusqu’à la pointe

Bleuforêt maîtrise l’art et la matière de faire de belles chaussettes et collants. Les chaussettes haut-de-gamme sont confectionnées en fil d’Ecosse, coton, coton peigné, soie, laine mérinos et cachemire.

Les fils naturels sont teints en Alsace ou dans l’Aube, et proviennent de filatures européennes italiennes, allemandes ou espagnoles, les seules capables actuellement de fournir une telle qualité. Les fournisseurs d’étiquettes et de conditionnements sont à Saint-Dié, et la société qui assure les livraisons est installée à quatre kilomètres de l’usine. Plus de 75% de la production est réalisée dans les Vosges, ce qui permet à la marque de valoriser le patrimoine local qu’elle met à l’honneur sur ses étiquettes avec le label France Terre Textile.

Avec deux collections par an, les stylistes développent des modèles élégants, de qualité en apportant beaucoup de soin aux finitions et aux détails.

La dernière tendance de la collection Automne-Hiver 2016/2017 ? Pour vous les hommes, réalisez un petit revers en bas de votre pantalon pour laisser entrevoir des chaussettes colorées à fantaisie graphique. Découvrez les chaussettes aux motifs graphiques déclinées en noir et blanc.  Et pour vous mesdames, de la paillette ! Osez montrer vos chaussettes tout en affirmant haut et fort vos goûts ! Raffinées, cocoon ou sportswear, tous les styles sont chez Bleuforêt ! Si vous souhaitez voir un modèle de la marque Bleuforêt, elle est distribuée dans les Grands Magasins (Printemps, Galeries Lafayette, Bon Marché) ainsi que chez de nombreux détaillants en province et bien entendu sur la boutique en ligne www.bleuforet.fr.

Une exigence de la qualité

Chaque paire de collant et chaussettes fait l’objet d’une couture de finition manuelle ainsi que d’un contrôle qualité et d’abrasion (résistance pour 10 portées) puis est repassée.

Crédit Photo : Bleu-Forêt

Un état d’esprit ouvert sur l’écologie

Bleuforêt met en œuvre des actions concrètes pour réduire son empreinte écologique. Ainsi, l’entreprise revalorise plus de 20 tonnes de textiles chaque année qui trouveront une utilisation dans le secteur automobile dans la région Rhône Alpes.

C’est également plus de 20 tonnes de papiers qui sont recyclés chaque année. Bleuforêt s’est vu attribuer le label européen « Motor Challenge » par l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME), pour ses choix énergétiques. L’usine annonce auto-produire 70% à 80% de l’énergie électrique consommée grâce à une turbine hydroélectrique écologique ; en cas de production excédentaire, celle-ci est rachetée par EDF. L’entreprise adhère à l’association “Made in respect” dont la mission est de reconnaître les sociétés qui s’évertuent à diminuer leur impact environnemental lors des différentes étapes de production.


Facebook2k
Facebook
Instagram1k
LinkedIn
YOUTUBE
Pinterest
Pinterest
Google+
Google+
https://www.sloweare.com/une-petite-marque-frenchy-qui-a-reussi-a-se-faire-un-nom/
RSS

Slowez-nous ! Partagez la Slow Attitude avec les personnes que vous aimez

Le guide des étiquettes

Recevez gratuitement notre guide pratique des étiquettes édité par SloWeAre.
Inscrivez-vous à notre SlowLetter pour obtenir le lien de téléchargement.
Adresse mail
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Vous aimerez aussi

Partagez votre avis

https://www.sloweare.com/sitemap.xml

Slowez-nous ! Partagez la Slow Attitude avec les personnes que vous aimez

Restez connectés

Ne manquez plus aucune information de la mode éthique et éco-responsable.
Toutes nos actus, nos bons plans seront dans la prochaine SlowLetter (bi-mensuelle).
Adresse mail

Le guide des étiquettes

Recevez gratuitement notre guide pratique des étiquettes édité par SloWeAre.
Inscrivez-vous à notre SlowLetter pour obtenir le lien de téléchargement.
Adresse mail
tannagepodium pollution
Vous aimerez aussi lire :
Besight

Besight est la première plateforme collaborative dédiée à la création de mode éthique. La jeune start-up propose des accessoires de...

Fermer