La mode sur le podium des industries polluantes

 dans Je veux savoir, Articles les plus vus
industries polluantes

Temps de lecture estimé à 3 minutes

On a beau aimer la mode, pour le bien de la Terre et des hommes, on ne peut plus continuer à acheter sans savoir. Savoir qu’à l’autre bout de la planète, l’industrie du prêt-à-porter pollue l’eau des villages, les terres de cultures et détruit la santé et l’environnement des populations qui travaillent pour vêtir le reste de la planète. La mode est, après le pétrole, l’industrie la plus polluante au monde. Voyons pourquoi.industries polluantes

Le marché du textile dominé par le coton et le pétrole

Prenons le problème à la racine. Pour obtenir un vêtement, il faut du tissu. Le tissu peut être issu de la pétrochimie (polyamide, nylon, acrylique,…), d’une plante (coton, lin, chanvre) ou de poils d’animaux (laine, fourrure) quand ce n’est pas directement leur peau (cuir). La première étape qui pollue l’environnement est donc l’élevage ou la culture des matières premières, voire son extraction quand il s’agit du pétrole. Les vêtements en fibres synthétiques ou artificielles occupent 58% du marché, les 42% de fibres naturelles sont dominées par le coton (39%). Contrairement au lin et au chanvre, le coton a de grands besoins en eau et nécessite la plupart du temps d’être irrigué. Les plants de cotons sont également arrosés de pesticides, d’herbicides et d’engrais. La culture du coton consomme d’ailleurs 25% des pesticides et 10% des engrais utilisés dans le monde, polluant les sols et multipliant le nombre de cas de cancers chez les agriculteurs. La production de cuir nécessite aussi de très grandes quantités d’eau pour faire pousser les céréales qui alimenteront les bêtes. L’extraction du pétrole participe, elle, à l’augmentation de l’effet de serre.industries polluantes

industries polluantes

Des produits chimiques des sols à la décharge

Les intrants chimiques sont présents à chaque étape de la confection d’une fibre textile. Comme l’explique un guide des achats responsables  destinés aux professionnels soucieux du développement durable, après la culture intervient la filature où apparaissent les agents chimiques de préparation de la fibre (des lubrifiants). Lors du tissage, le fil reçoit de nouveaux additifs pour le rendre plus résistant. Arrive enfin l’ennoblissement -qui regroupe les étapes de teinture, d’impression et d’apprêtage – où les fibres naturelles sont traitées dans l’eau et par des colorants, des métaux lourds et du chrome. Ainsi, du champ de coton à l’usine de fabrication de vêtements, les produits toxiques ne cessent de se mélanger à l’eau. En Chine, 70% des cours d’eau seraient pollués à cause de l’industrie textile. Être l’atelier du monde a un coût environnemental et sociétal très élevé.

industries polluantes

Pour répondre à la demande croissante de production de vêtements à bas coût, un quartier d’usines textiles s’est monté en quelques années à Zhongshan, près de Hong Kong. Les salariés vivent sur place et travaillent sept jours sur sept, rapportait en 2011 la revue 6 mois. « Il y a six ans, la ville n’existait pas (…). A Zhongshan, il y a cinq mille usines de jean. Les machines tournent jour et nuit. (…) Il faut faire tremper les fibres du tissu dans des bains de colorant appelé « noir de soufre » (sulpur black). Plus on veut un jean noir, plus il faut d’acide caustique. Souvent, les ouvriers n’ont aucune protection contre les émanations toxiques. »

Si la production des vêtements pollue, leurs multiples lavages peuvent être aussi néfastes pour les cours d’eau. Reste la lente mort du vêtement qui n’est pas exempte de conséquences environnementales. Un rapport anglais  estime qu’un Britannique envoie en moyenne chaque année 30 kg de vêtements et de textiles à la décharge. Le film The True Cost montre justement ces inquiétantes poubelles à ciel ouvert où oiseaux et humains viennent se servir, au détriment de leur santé.
industries polluantes

Sources :

Crédits photos : extraits de la bande-annonce du film The True Cost

industries polluantes


Facebook2k
Facebook
Instagram1k
LinkedIn
YOUTUBE
YOUTUBE
Pinterest
Pinterest
Google+
Google+
https://www.sloweare.com/la-mode-sur-le-podium-des-industries-polluantes
RSS

Slowez-nous ! Partagez la Slow Attitude avec les personnes que vous aimez

Enregistrer

Le guide des étiquettes

Recevez gratuitement notre guide pratique des étiquettes édité par SloWeAre.
Inscrivez-vous à notre SlowLetter pour obtenir le lien de téléchargement.
Adresse mail
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Vous aimerez aussi

Partagez votre avis

https://www.sloweare.com/sitemap.xml

Slowez-nous ! Partagez la Slow Attitude avec les personnes que vous aimez

Restez connectés

Ne manquez plus aucune information de la mode éthique et éco-responsable.
Toutes nos actus, nos bons plans seront dans la prochaine SlowLetter (bi-mensuelle).
Adresse mail

Le guide des étiquettes

Recevez gratuitement notre guide pratique des étiquettes édité par SloWeAre.
Inscrivez-vous à notre SlowLetter pour obtenir le lien de téléchargement.
Adresse mail
BleuforêtHM Conscious
Fermer