Trump prône le « made in USA » mais produit à l’étranger

 dans Slow News

Trump prône le « made in USA » mais produit à l’étranger

Trump

Temps de lecture estimé à 4 minutes

Si l’envie vous prend d’acheter un polo de la marque Trump, il n’aura d’américain que l’apparence. Exportation, main d’œuvre immigrée, le Président américain récemment institué vante le « made in USA » mais ne l’applique pas vraiment.

Que les Américains s’habillent américain : le nouveau Président des Etats-Unis a fait du « made in USA » un argument phare de sa campagne qui l’a fait élire face à Hillary Clinton avec 290 grands électeurs. Donald Trump, qui a prêté serment à Washington le 20 janvier 2017 pour endosser officiellement la fonction de 45ème Président des États-Unis s’est maintes fois vanté de faire fabriquer les vêtements de sa marque et de celles de sa femme sur les terres américaines. Mais comme pour bon nombre de ses déclarations, ce n’est pas tout à fait exact.

Trump défenseur du « made in USA » ?

Le 12 janvier dernier, le leitmotiv « made in USA » revient dans la bouche de Donald Trump… Comme le rapporte le site américain Fashion Network, journal dédié aux professionnels de la mode, celui que les Américains ont élu président, appelle à acheter les vêtements de la marque américaine de prêt-à-porter L. L. Bean. Marque que vous apprécieriez grandement si vous êtes un fervent amateur de casquettes à l’américaine, sinon nous vous conseillons de passer votre chemin.

Trump

Trump prône le « made in USA » mais produit à l’étranger

Crédit : Gage Skidmore, Filckr

Trump appelle ses concitoyens à acheter américain.

Mais bien loin d’être une promotion du « made in USA », un acte patriotique ou encore une façon de percevoir l’économie américaine, il s’agit surtout de faire de la publicité à une vieille amie de Donald Trump. En effet, Linda Bean, administratrice et actionnaire du groupe de vêtements avait participé au financement de la campagne du candidat républicain à hauteur de 25 000 dollars. Un cadeau qui n’est pas passé inaperçu puisque le site américain GrabYourWallet (en français Saisissez votre portefeuille) avait appelé au boycott de la marque, dont la propriétaire était directement liée à Donald Trump. Inquiète de la mauvaise publicité que lui a faite le site de boycott très prisé aux Etats-Unis, Linda Bean a donc insisté auprès du désormais Président américain pour qu’il y remédie. C’est ainsi que Trump a appelé à acheter L. L. Bean, et non pas « made in USA ».

La marque de Trump vraiment fabriquée aux Etats-Unis ?

Bien avant d’être le nom du 45ème Président des Etats-Unis, Trump était une marque. Dans les années 70, alors qu’il a tout juste trente ans, Donald Trump crée un label à son nom qu’il dit être 100 % américain. Sa marque, il l’a décline à toutes les sauces. La sauce Trump (ce n’est pas une blague), un steak, de la vodka, du parfum, de l’eau en bouteille, la Trump Ice, et une ligne de  vêtements. Pendant toute la campagne, Donald Trumpl pose sa marque en modèle du « made in USA », s’insurgeant contre la mondialisation et le « made in China ». Mais les cravates et tee-shirts Trump sont-ils vraiment issus d’un mode de production totalement américain ?

La polémique se lève aux Etats-Unis en juillet 2015 alors que Donald Trump annonce fièrement vouloir construire un grand mur allant de la Californie au Texas pour empêcher l’entrée illégale de migrants mexicains. Un argument majeur de la campagne, et pourtant… Quelques jours plus tard, Adrian Carrasquillio, correspondant à la Maison Blanche chez BuzzFeed, rappelle sur Twitter que ce sont des travailleurs mexicains qui produisent la collection de vêtements pour hommes Donald J. Trump Signature.

Loin d’être anecdotique, cette histoire est révélatrice de l’hypocrisie de Trump au sujet du « made in USA ». Robert Lawrence, professeur de commerce international à Harvard, expliquait d’ailleurs au site PBS que le « made in USA » selon Trump patron est quasiment inexistant. Avec la plupart des vêtements fabriqués en Chine, au Honduras ou au Bangladesh, le site FactCheck estime à plus de 97 % le taux de ses produits vendus aux Etats-Unis et fabriqués à l’étranger.

Trump
Dans la famille américaine Trump, je veux la fille 

Comme son père, Ivanka Trump produit très peu « made in USA ». Si vous désirez acheter une paire de bottines en plastique à 250 dollars Ivanka Trump, il y a de grandes chances pour qu’elle ait été fabriquée par n’importe quel habitant de la planète sauf un Américain. Toujours selon PBS, on estimerait que sur 838 produits, 628 sont importés, notamment de la Chine. Pour ce qui est des produits véritablement « made in USA », les Trump sont accusés d’exploiter les travailleurs immigrés. D’après CNN, ils seraient plus de 1200 travailleurs non-américains embauchés par Trump avec des visas saisonniers et bien moins payés que les salariés américains.

Durant la campagne, le hashtag #grabyourwallet (« prenez soin de votre portefeuille ») a fait rage, avec pour principale mission d’inciter au boycott des produits issus de l’industrie Trump. De grands distributeurs américains comme Nordstrom, sorte de Galeries Lafayette américaines, ont été visés, certains estimant que le magasin doit « prendre ses distances avec la marque raciste et toxique », comme l’a tweeté une consommatrice. Aucune enquête n’a encore été menée sur la toxicité des vêtements made by Trump, mais étant donné les positions négationnistes du Président américain sur la question environnementale, ce dernier estimant que le réchauffement climatique est « un canular », on ne pourrait s’étonner de trouver des substances néfastes dans ses produits.

Pour l’heure, on sait simplement, et c’est déjà beaucoup, que celui qui fait du « made in USA » un combat et même un mot d’ordre dans sa politique économique, ne le pratique pas lui-même. « Fais ce que je dis, pas ce que je fais » pourrions nous traduire Donald Trump sur la question de la délocalisation des entreprises et l’importation. Dans le magazine Forbes, le professeur d’économie Mark J. Perry a d’ailleurs décerné à Donald Trump, « la médaille d’or de l’hypocrisie ». Si vous souhaitez acheter « made in USA », vous achèterez désormais un produit Donald J. Trump Signature en toute connaissance de cause.

N’hésitez pas à partager votre point de vue dans l’espace ci-dessous dédié aux commentaires 😉

Crédit photo Image à la une : Gage Skidmore, CC BY-SA 3.0


Facebook2k
Facebook
Instagram1k
LinkedIn
YOUTUBE
YOUTUBE
Pinterest
Pinterest
Google+
Google+
https://www.sloweare.com/trump-prone-le-made-in-usa-mais-produit-a-letranger/
RSS

Slowez-nous ! Partagez la Slow Attitude avec les personnes que vous aimez

Le guide des étiquettes

Recevez gratuitement notre guide pratique des étiquettes édité par SloWeAre.
Inscrivez-vous à notre SlowLetter pour obtenir le lien de téléchargement.
Adresse mail
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Dernières publications

Partagez votre avis

https://www.sloweare.com/sitemap.xml

Slowez-nous ! Partagez la Slow Attitude avec les personnes que vous aimez

Restez connectés

Ne manquez plus aucune information de la mode éthique et éco-responsable.
Toutes nos actus, nos bons plans seront dans la prochaine SlowLetter (bi-mensuelle).
Adresse mail

Le guide des étiquettes

Recevez gratuitement notre guide pratique des étiquettes édité par SloWeAre.
Inscrivez-vous à notre SlowLetter pour obtenir le lien de téléchargement.
Adresse mail
Assemblée Nationale
Vous aimerez aussi lire :
Le liège : le mariage du luxe et de la nature

Le liège, ce matériau naturel et si exceptionnel ! Nous l’utilisons traditionnellement pour conserver les bouteilles de vin. Mais connaissez-vous...

Fermer