L’impact des vêtements toxiques sur notre santé

 dans Je veux savoir

L’impact des vêtements toxiques sur notre santé

toxiques

Temps de lecture estimé à 3 minutes

Polyamide, polyester, acrylique… bien que bon marché, faciles d’entretien, très résistantes, certaines matières artificielles utilisées pour le prêt-à-porter sont très nocives pour notre santé. Réalisées à partir de fibres téflon ou de formaldéhyde, leurs teintures qui font appel aux techniques pétrochimiques sont aussi nuisibles pour la santé.

En 2012, Greenpeace publiait un rapport alarmant intitulé « les dessous toxiques de la mode ». Il met en évidence les résultats d’une étude menée sur une vingtaine de marques de prêt-à-porter à l’échelle internationale. Ce rapport décrit les procédés, les conditions de réalisation et de commercialisation des substances contenues dans de nombreux vêtements issus de la « fast-fashion ». « Des préparations chimiques à base d’éthoxylates de nonylphénol (NPE) sont élaborées puis expédiées vers des ateliers de confection textile, où elles serviront à produire des vêtements. Certains colorants susceptibles de libérer des amines cancérogènes entrent dans la composition des teintures. D’autres substances dangereuses interviennent également à différentes étapes de la fabrication des vêtements », indique cette étude.

Les produits dangereux contenus dans les tissus sont rejetés et répandus dans les cours d’eau. La nappe phréatique n’est pas épargnée et ce, même si les vêtements sont mis en décharge dans des conteneurs. Ils continuent de diffuser des phtalates. « Les molécules chimiques libérées par les textiles (principalement teintures, fixateurs de couleur…) participent à la pollution du corps humain tout comme les cosmétiques chimiques, additifs alimentaires, polluants… On reproche à certaines de ces molécules d’être potentiellement allergisant ou perturbateur endocrinien. C’est le cas notamment du nonylphénol (NPE), un produit chimique utilisé pour le nettoyage, le rinçage et la teinte des tissus. Le terme de perturbateur endocrinien devrait plutôt être élargi à celui de “perturbateur neuro-endocrinien et métabolique. Il englobe de nombreuses substances, principalement issues de la chimie de synthèse, qui sont capables de perturber un faisceau très complexe de mécanismes moléculaires impliqués dans le fonctionnement du corps humain », explique Sylvie Hampikian grande passionnée de plantes médicinales, docteur vétérinaire et expert pharmaco-toxicologue. Elle est aussi auteur de nombreux ouvrages dont : « Ma petite fabrique à Parfums » ou encore, « Créez vos cosmétiques bio », aux éditions Terre vivante.

Quand les marques adoptent la « green-touch »

Toujours, selon le rapport de Greenpeace, « …Même si la concentration en substances toxiques de chaque vêtement peut sembler limitée, au regard du nombre d’articles textiles qui circulent sur la planète, les quantités de produits toxiques qui finissent par être rejetées et s’accumulent dans l’environnement sont colossales ».

United Colors of Benetton par exemple, confirme son engagement éco-responsable et dévoile une série de t-shirts et débardeurs colorés à base de pigments minéraux : les « Mineral Dye ». Teinte de manière naturelle grâce à un procédé d’extraction de minéraux et de transformation en poudre, cette collection offre un panel de différents coloris. « Dans le cadre d’une gestion responsable de sa chaîne d’approvisionnement, Benetton Group est à l’avant-garde de l’effort mondial visant à éliminer l’utilisation de produits chimiques dangereux dans l’ensemble de l’industrie textile d’ici 2020. Nous avons récemment été nommés Detox Leader sur la liste compilée, chaque année, par Greenpeace »… indique Benetton Italie. L’enseigne travaille sur une certification qui garantira le respect d’une norme spécifique. A l’heure actuelle, si de nombreuses marques ont adopté des gestes éco-responsables ce n’est pas le cas pour tous les pays. En effet, nombreux sont ceux encore qui n’appliquent pas de règles strictes afin de limiter et même proscrire l’utilisation de substances dangereuses.

Facebook2k
Facebook
Instagram1k
LinkedIn
YOUTUBE
YOUTUBE
Pinterest
Pinterest
Google+
Google+
https://www.sloweare.com/impact-des-vetements-toxiques-sur-notre-sante/
RSS

Slowez-nous ! Partagez la Slow Attitude avec les personnes que vous aimez

Le guide des étiquettes

Recevez gratuitement notre guide pratique des étiquettes édité par SloWeAre.
Inscrivez-vous à notre SlowLetter pour obtenir le lien de téléchargement.
Adresse mail
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Dernières publications

Partagez votre avis

https://www.sloweare.com/sitemap.xml

Slowez-nous ! Partagez la Slow Attitude avec les personnes que vous aimez

Restez connectés

Ne manquez plus aucune information de la mode éthique et éco-responsable.
Toutes nos actus, nos bons plans seront dans la prochaine SlowLetter (bi-mensuelle).
Adresse mail

Le guide des étiquettes

Recevez gratuitement notre guide pratique des étiquettes édité par SloWeAre.
Inscrivez-vous à notre SlowLetter pour obtenir le lien de téléchargement.
Adresse mail
Fashion IntegrityLe vrai prix des soldes
Vous aimerez aussi lire :
Et Pourquoi pas Coline : “Je pense que j’ai un rapport assez étrange aux vêtements !”

Blogueuse lifestyle incontournable et drôlement green, Coline vient de lancer sa toute première collection mode, Numéro Sept. Elle y a...

Fermer