A la rencontre de Myphilosophy

Nous avons découvert le showroom Myphilosophy, niché sur la butte de Montmartre il y a plus d’un an. L’atmosphère nature qui s’y dégage permet à chacun de faire une pause : cadre verdoyant, collections aux multiples inspirations culturelles, un accueil des plus sympathiques. Bref, on y passerait des heures… Voici l’histoire de la marque et de Kroeusna, la créatrice de Myphilosophy.

Quand as-tu créé MyPhilosophy et pourquoi ?

Lors de mon premier voyage au Cambodge, mon pays d’origine, j’ai été profondément bouleversée par la pauvreté et l’exploitation des ouvrier(e)s dans les usines textiles. Face à cette situation, j’ai décidé de valoriser les savoir-faire locaux, notamment le travail de la soie.

Grâce à une association locale, j’ai recruté et formé des couturières pour ouvrir l’atelier, puis je suis rentrée à Paris avec mes premières créations dans mon sac de voyage…Myphilosophy était née !

Quels engagements souhaites-tu valoriser ?

La fast-fashion est un cycle néfaste, où personne n’est gagnant ; l’ouvrier(e) qui fabrique les vêtements ne gagne pas assez pour vivre, la cliente finale achète un produit à un prix surévalué par rapport à la qualité du produit. Entre ces deux personnes, une poignée d’intermédiaires empochent l’argent en minimisant l’impact négatif de leur commerce.

Cette méthode va tout simplement à l’encontre de l’intérêt collectif.

Ne pas déshabiller l’une pour (mal) habiller l’autre, c’est l’engagement principal de Myphilosophy.

Quelles sont les difficultés auxquelles tu as dû faire face ? Comment as-tu réussi à résoudre le problème ?

Lorsque l’on pratique le commerce équitable, la part consacrée au salaire de la couturière dans le prix du vêtement est plus importante. Cela implique qu’il est nécessaire d’amputer un autre poste de dépense pour rester compétitif…Et bien souvent, c’est le budget publicité qui manque à l’appel ! Hors sans publicité, c’est compliqué de promouvoir son travail…

Heureusement, quand la qualité et l’originalité du produit sont là, le bouche-à-oreille sait remplacer les campagnes publicitaires…Je tiens à remercier toutes celles qui parlent de nous à leurs amies, car sans elles l’aventure aurait été très difficile !

Quel a été ton cheminement personnel vers la mode éco-responsable ?

Cela a toujours coulé de source pour moi. Que tout le monde soit gagnant lors d’un échange, c’est une chose que l’on nous enseigne dès l’enfance. Pourquoi les choses changeraient-elles en grandissant ?

Quelle mode/style as-tu envie de défendre ?

Je cherche à créer une mode qui favorise l’ouverture sur le monde ; chaque collection est liée à un voyage. L’idée étant de mélanger les inspirations et les styles, de refléter les diversités culturelles, leurs richesses et leur philosophie.

Pour quel type de femme ?

Pour la collection Mariage, j’ai créé les robes en pensant à chaque fois non pas à une personne, mais à une personnalité, un trait de caractère. Cela m’a permis de pouvoir proposer des robes de mariée très différentes, mais toujours dans l’esprit Myphilosophy.

Quelle est ton inspiration mode du moment dans ta vie quotidienne (personnalité, créateur…) ?

Je suis plutôt inspirée par des paysages, des lieux, des ambiances…Cela peut être un coin de nature, mais aussi un café, une architecture ou climat qui me donne envie de travailler sur un thème en particulier.

Quelle est ton rituel beauté ? / ton vêtement fétiche ?

Je pratique le yoga tous les jours, c’est mon rituel beauté !

Facebook2k
Facebook
Instagram1k
LinkedIn
YOUTUBE
Pinterest
Pinterest
Google+
Google+
https://www.sloweare.com/interview-myphilosophy/
RSS

Slowez-nous ! Partagez la Slow Attitude avec les personnes que vous aimez

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le guide des étiquettes

Recevez gratuitement notre guide pratique des étiquettes édité par SloWeAre.
Inscrivez-vous à notre SlowLetter pour obtenir le lien de téléchargement.
Adresse mail
Vous aimerez aussi

Partagez votre avis