https://www.sloweare.com/sitemap.xml

Les 5 pépites lauréates SloWeAre du concours « Création responsable » organisé par KissKissBankBank

 dans Je m'inspire, Publications, Slow News

Création responsable KissKissBankBank

Les 5 pépites lauréates SLOWEARE du concours « Création responsable »

Création responsable KissKissBankBank

Les 5 pépites lauréates SLOWEARE du concours « Création responsable » organisé par KissKissBankBank

Création responsable KissKissBankBank




Temps de lecture estimé à 6 minutes

En septembre dernier, la plateforme de financement participatif KissKissBankBank nous avait proposé de participer à une série d’événements (conférences, talks, ateliers, défilés, expositions, animations) dans le cadre du mois de la Création Responsable. Après une pré-sélection de l’organisateur, nous avions la possibilité en tant que membre du jury de sélectionner 5 lauréats parmi les 12 finalistes.
C’est avec plaisir que nous vous présentons les 5 projets coup de cœur retenus par SLOWEARE.

Oblique

Oblique, c’est d’abord une histoire d’amitié entre Charles Pinel, le rêveur, et Harry Ancely, le curieux, qui remonte à plus de 10 ans. L’envie de matérialiser sa vision du monde à travers le vêtement pour l’un, le besoin profond de concilier art, culture et convictions pour l’autre, il n’en fallait pas plus à ces passionnés pour s’engager dans la création d’une marque de manteaux pour celles qui ne veulent pas faire de compromis entre éco-responsabilité et esthétique.

Oblique est une marque de vêtements d’extérieur durable aux allures sobres et néo-futuristes pour femmes. On découvre les premiers modèles de manteaux avec des jeux de coupes sculpturales et des volumes amples qui laissent présager qualité et confort, mêlant avec dextérité sobriété, graphisme, minimalisme et richesse du détail, le tout dans des matières premières recyclées et certifiées.

Univers que nous cherchons à partir de problématiques sociétales contemporaines

C’est le processus d’assimilation culturelle aïnou qui a influencé cette première collection ; ce peuple premier d’Asie, a été fortement marqué par cette transformation sous la contrainte qui consiste en l’abandon de leur culture au profit d’une autre.

On adore l’univers sophistiqué et affirmé de la marque qui revendique apporter « autant d'égard pour le fond que pour la forme » et veut aller plus loin en proposant de la fabrication française.

A découvrir en ce moment sur KissKissBankBank, le projet a déjà dépassé les 50% ! Allez voir leur Instagram et leur page Facebook.

Kind Studio

Kind Studio, c’est un vestiaire pour femme complet, de style rétro-moderne et affirmé. Linda Kaelin est d’origine Suisse et a créé Kind Studio en 2019. Forte de sa formation en tant que styliste au Studio Berçot et de ses expériences au sein de plusieurs maisons de mode à Paris, elle collabore avec une fondation, en Inde, afin de monter une formation de couture.

Cet enrichissement, tant sur le plan personnel que professionnel, la conforte dans son choix d’allier sa passion pour la mode à ses valeurs humaines et écologiques afin de créer KIND STUDIO.

Linda a fait le choix de confier la réalisation de ses collections à des jeunes filles victimes de trafic d’êtres humains. Pour cela elle collabore avec la fondation Chaiim qui leur offrant un encadrement social, une formation professionnelle de couturière puis un emploi. L’atelier de production se trouve à Mumbai, en Inde.

Quelques pièces sont également réalisées à Paris, au sein d’une coopérative d’artisans du quartier de la Goutte d’Or afin de valoriser la production locale et le savoir-faire français.

La première collection privilégie les matières naturelles comme le coton bio et le lin ou encore le Tencel©, le tissage à la main pour valoriser l’artisanat indien, et même des tissus issus de rouleaux en surplus. Tout autant de manières de réduire son empreinte écologique, dont certaines sont tissées à la main

On craque pour les motifs à carreaux et rayures pour un look Seventies.

Déjà 14 modèles de robes, pantalons, tops et vestes à découvrir sur l’e-shop, Instagram et Facebook.

Les Vilains Parisiens

Derrière les Vilains Parisiens se cache Estelle, une passionnée de couture depuis que sa grand-mère l’a formé à ce beau métier. Après une première vie professionnelle dans le luxe, elle a souhaité concilier amour du vêtement et convictions.

C’est la raison pour laquelle, la marque propose des intemporels beaux et bien faits pour les hommes et dans un style au style unisexe qui peut aussi convenir aux femmes. Elle veille à assurer une transparence sur la production et prend à cœur les enjeux sociaux et environnementaux.

Les Vilains Parisiens (L.V.P), est une jeune marque qui chine aussi des pièces uniques vintage qu’elle modifie ensuite à Paris pour les remettre aux goûts du jour. Plus de 70% de la collection est fabriquée en France dans des ateliers qui ont de réels savoir-faire et des labels reconnus (Entreprise du Patrimoine Vivant, Origine France Garantie…).

Elle privilégie les matières naturelles, utilise des tissus issus de fin de stocks de filature italienne et est actuellement en plein développement de produits en matières recyclées.

Le tout à retrouver sur l’e-shop, Instagram et Facebook et on espère rapidement au flagship LVP 13 Rue Béranger à Paris.

La Vie est Belt

Depuis 2017, La vie est Belt est une folle aventure qui œuvre pour l’emploi local de personnes en situation d’handicap et pour la dépollution de la planète, en créant des accessoires de mode en matières recyclées !

Tout a commencé avec des pneus qui sont devenus des ceintures, puis des nœuds papillons et enfin des porte-clés. Les pneus de vélo et chambres à air usés, provenant de déchetteries, d’ateliers ou boutiques de vélos indépendants de la région Hauts de France, mais aussi des tuyaux d’incendie lorsque trop vétustes ou dégradés...

Hubert Motte a imaginé ce concept après un voyage en Colombie où il avait mis sur pied des activités de recyclage.

C’est aujourd’hui au tour des chutes de tissus de se transformer. Son ambition ? Récupérer des draps, les laver, les repasser puis les assembler par paires pour donner naissance à des caleçons uniques baptisés « caleçon 2.0 ».

Le résultat ? Des caleçons dépareillés. « Nous voulions une démarche originale et qui ait du sens. Le côté dépareillé, c’est pour avoir une singularité du produit, quelque chose de fun et amusant. Et puis il fallait qu’il reflète nos méthodes de production », explique Hubert dans une interview pour un journal régional.

Le caleçon est entièrement conçu et fabriqué dans le Nord. La récupération des tissus se fait grâce au centre de tri Relais, ils sont ensuite blanchis, décapés et cousus par de petites mains couturières au tiers-lieu Plateau Fertile de Roubaix créé par l’association Nordcréa.

Si vous avez manqué le passage d’Hubert dans l’émission « Qui veut être mon associé ? », allez faire un tour sur le compte Instagram de la marque ou sur sa page Facebook.

Bélène

Jeune diplômée d’une école de mode et en marketing digital, Myriam Khouja exprime déjà son envie de liberté à travers sa volonté d’entreprendre et la création de Bélène qu’elle va lancer ce printemps 2020.

Quand elle parle de Bélène, on comprend très vite que Myriam nous réserve des surprises et surtout qu’elle souhaite « créer sa propre recette » avec un vestiaire féminin à porter de jour comme de nuit et pour n’importe quelle occasion, à coudre soi-même ou disponible en prêt-à-porter. Ainsi, la femme Bélène a toujours le choix. Ni trop peu, ni pas assez, la jeune créatrice aime la sensibilité mais pas provoquer, l’éco-responsabilité oui, mais sans les prises de tête, l’élégance des petits détails qui font toutes la différence…

Myriam a décidé de privilégier des matières naturelles et écologiques comme le lin, le Tencel© ou encore des fins de rouleaux de tissus pour leur redonner une utilité. Les fins de stocks seront utilisées pour être vendues avec les patrons sous forme de boxs couture.

Elle prévoit de travailler avec une usine de confection à échelle familiale au Portugal pour favoriser les échanges humains si importants pour faire les choses bien.

Alors si vous êtes conquis.e.s par le projet de Bélène, n’hésitez pas à suivre d’ores et déjà sa page Facebook ou son compte Instagram et votez pour choisir les pièces de la 2ème collection.

Lancement prévu courant 2020 avec une campagne de pré-vente sur KissKissBankBank.

Facebook
Instagram14k
Pinterest15k
Twitter2k
Follow Me
LinkedIn1k
Share

Vous pouvez nous laisser un commentaire ici

Slowez-nous ! Partagez la Slow Attitude avec les personnes que vous aimez

Les autres media qui parlent du même sujet

liste de lien

  • 22
  •  
  •  
  •  
  •  
Dernières publications

Partagez votre avis

Start typing and press Enter to search

LINportant - l'équipeguide de survie préparer son déconfinement