A la rencontre du fondateur de Bis Boutique Solidaire

Retrouvez dans notre interview avec Remi Antoniucci, le fondateur des boutiques Bis Solidaire, l’origine du projet et son cheminement vers la mode éco-responsable.

Quand avez-vous créé Bis Boutique Solidaire ?

J’ai monté le projet au cours de l’année 2011. A la base, il s’agissait d’une rencontre un peu fortuite avec le Secours Catholique qui collectait beaucoup de vêtements de belle qualité à Paris et qui souhaitait les revaloriser en créant une offre d’insertion à destination de personnes en difficultés sociales et professionnelles. L’activité a démarré en 2012.

Quels engagements souhaitez-vous valoriser ?

Nous avons la volonté de devenir à terme La référence mode parisienne dans le secteur du textile de seconde main. Nous avons une exigence de qualité permanente et nous employons une majorité de salariés en difficulté, non professionnels du textile, que nous accompagnons et formons. C’est un vrai challenge quotidien et le véritable ADN de BIS !

Quelles sont les difficultés auxquelles vous avez dû faire face ? Comment avez-vous réussi à les résoudre ?

Nos boutiques vendent désormais 150 000 pièces par an mais ce n’est que la partie visible de l’iceberg. Pour arriver à ce résultat final, nous devons trier près de 5 000 vêtements par jour qui arrivent chez nous en vrac. Le plus dur c’est la logistique, ce qui nous conduit à recruter des cadres issus pour certains de la mode, à être véritablement professionnels tout au long de la chaine de production ou encore à construire des supports de formation à destination de nos salariés en insertion.

Quel a été votre cheminement personnel vers la mode éco-responsable ?

C’est une rencontre qui m’a permis de monter Bis Boutique Solidaire. Un projet réellement mode mais responsable à bien des égards, ce qui fait toute notre différence et j’en suis fier. Tous nos vêtements sont achetés en gros à des associations qui pourront réinvestir cet argent pour financer leurs actions sociales. Par ailleurs, en 4 ans nous avons déjà salarié plus de 120 personnes en difficultés. Nous avons une empreinte environnementale forte : moins de 1% des vêtements qui transitent chez nous finirons en déchet, le reste aura une seconde vie dans nos boutiques ou en recyclage et nos invendus boutiques sont donnés gratuitement à des associations qui viennent en aide aux plus démunis !

Quelle mode/style avez-vous envie de défendre ?

Chez Bis Boutique Solidaire, nous privilégions la qualité et le « beau », même si pour le beau c’est bien sûr plus subjectif. Nous mettons en boutique uniquement des pièces à la mode moyen-haut de gamme, luxe ou vintage. Nos pièces sont en effet vendues entre 5 et 10 % de leur prix neuf. Ce que nous avons envie de défendre chez Bis Boutique Solidaire c’est donc une mode qualitative, responsable et accessible ! Certains de nos clients ne s’habillent d’ailleurs plus que chez nous.

Quelle est votre inspiration mode du moment ?

Personnellement j’ai un faible pour certaines créations de grandes maisons des années 70, pièces que nous avons d’ailleurs souvent en boutique.

Quelle est votre objet fétiche ?

Rien à voir avec la mode. Je suis totalement accro à mon i-phone.

Facebook2k
Facebook
Instagram1k
LinkedIn
YOUTUBE
Pinterest
Pinterest
Google+
Google+
https://www.sloweare.com/interview-bis-boutique-solidaire/
RSS

Slowez-nous ! Partagez la Slow Attitude avec les personnes que vous aimez

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le guide des étiquettes

Recevez gratuitement notre guide pratique des étiquettes édité par SloWeAre.
Inscrivez-vous à notre SlowLetter pour obtenir le lien de téléchargement.
Adresse mail
Vous aimerez aussi

Partagez votre avis